• La tempête Elsa

    Comme celle qui a balayé le pays,
    Elsa une tempête tu as provoqué.
    Moi comme les autres avons tous été touchés,
    Par toi dangereuse mais tellement jolie.

    Tels les tois des maisons envolés par le vent,
    A ton passage tu soulèves tous les cœurs.
    Ton grand pouvoir de séduction est fascinant,
    Mais de tous tu ne feras pas le bonheur.

    Depuis de si longs mois tu m'as mis à l'écart,
    Pas une seule nouvelle, pas un seul poème,
    Et c'est toute mon âme qui demeure en peine,
    De n'être que l'ancien rangé dans le placard.

    Un prof futur trentenaire dans ses amis,
    Ce n'est pas vraiment ce qui attire aujourd'hui.
    La jeunesse, la fête, le sexe et l'alcool,
    Sont distrayant pour une adolescence folle.

    En tout cas sache que moi je ne t'oublie pas,
    Que tu as une place importante pour moi.
    J'en arrive à espérer que tu sois majeure,
    Que tu te déplaces en temps et en heures.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :